Grands projets réalisés

Revitalisation du domaine Cataraqui

Benoit Gauthier, 2009 | Brière, Gilbert et associés architectes

Le domaine Cataraqui a été l'objet d'un important chantier de restauration en 2009 et 2010. Le projet a permis de moderniser les infrastructures afin que la villa, les dépendances et les jardins puissent accueillir des événements publics et corporatifs, ainsi qu'une antenne de l'École hôtelière de la Capitale.

Le projet

Le 22 février 2008, la Commission de la capitale nationale, le ministère de la Culture et des Communications, la Banque Nationale et la Ville de Québec annonçaient un investissement de 9,4 millions de dollars pour la rénovation du bâtiment principal, la construction d'un nouvel édifice et la restauration des jardins historiques.

La restauration de la villa et la construction d'un agrandissement dans le prolongement de sa façade nord ont été effectuées. Cet agrandissement abrite les locaux d'une cuisine moderne et fonctionnelle en relation avec les salles à manger du rez-de-chaussée, les salons de réunion de l'étage et les locaux de service pour les étudiants. Une classe est aussi aménagée dans la maison du chauffeur. Enfin, le bâtiment atelier/grange a été transformé en bâtiment de service permettant la tenue d'activités extérieures tout en fournissant les services sanitaires pour l'ensemble du site.

La restauration extérieure des autres bâtiments situés sur le domaine (maison du chauffeur, grange, écuries, caveau, poulailler, maison du gardien et les serres) a aussi été prévue. L'aménagement paysager a permis la reconstitution de plusieurs éléments du domaine dont les jardins historiques. 

Propriétaire du domaine Cataraqui depuis le 1er juin 2002, la Commission de la capitale nationale du Québec a travaillé de concert avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, la Commission des biens culturels et la Ville de Québec afin de respecter les exigences architecturales et paysagères qu’impose sa reconnaissance à titre d’ensemble historique depuis 1975.

Consultez toutes les photos du chantier sur notre page Flickr.

1. ÉQUIPE DE RÉALISATION

Mise en œuvre: Diane Simard, architecte, chargée de projet, et Jean-Philippe Servant, technicien senior, Commission de la capitale nationale du Québec
Architecture: Brière, Gilbert, St-Louis, architectes
Ingénierie: Cima+
Architecture du paysage: Option Aménagement
Archéologie: Philippe Slater et Yves Chrétien

2. Étapes de réalisation

Annonce officielle: Février 2008
Mobilisation et début des travaux: Septembre 2009
Fin des travaux de la villa: Juin 2010
Fin des travaux de la nouvelle construction et bâtiments annexés: Septembre 2010
Occupation par l’École hôtelière de la Capitale: Octobre 2010
 

3. Données techniques

Géothermie
La notion de développement durable a teinté plusieurs des interventions sur le site et sur les bâtiments. Par exemple, le chauffage et la climatisation de la villa principale sont assurés par un système de géothermie, générant chaque année des économies d'énergie appréciables.

Gestion des eaux pluviales
Étant situé sur un terrain en pente légère vers la falaise, la gestion des eaux de pluie a toujours été problématique. Des tranchées absorbantes, dont la principale fait plus de 100 mètres de long face à la villa, permettent de récolter l'eau qui percole par la suite dans le sol. Cette technique évite d'engorger le système de collecte des eaux pluviales ainsi que la construction de bassins de rétention. Enfin, plusieurs matériaux enlevés au cours de la démolition sélective ont été conservés puis réutilisés dans le projet.

Revêtement
L'agrandissement a été conçu de manière à s'intégrer avec discrétion dans l'ensemble déjà construit. Un niveau partiellement en demi-sous-sol abrite toutes les cuisines et se fond dans le paysage grâce au revêtement de pierre et à la végétalisation. Le volume de l'étage s'inscrit avec élégance grâce à l'utilisation d'un parement en terra-cotta qui, tout en faisant référence à la brique originale permet une signature contemporaine.

Plantations
Plus de 2000 fleurs vivaces plantées dans la croix de Peter Lowe

Artéfacts
Une centaine d’artéfacts découverts

Meubles antiques
30 meubles antiques réintroduits

Tableaux
19 prêts du Musée national des beaux-arts du Québec

Interprétation
8 modules d’interprétation installés

Identification
8 panneaux d’identification de bâtiments

4. Partenaires financiers

Mise en oeuvre:​

  • Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF): 1,3 M$
  • Commission de la capitale nationale du Québec: 7,2 M$

Dépenses d'exploitation du domaine:

  • Banque Nationale Groupe financier: 1 M$
  • Ville de Québec: 600 000 $

Photos

Coordonnées

Revitalisation du domaine Cataraqui

2141, chemin Saint-Louis
Québec (Québec) G1T 1P9

Voir sur Google Map

À voir également