Épigraphes

Épigraphes de Georges-Émile Tanguay

Deux épigraphes ont été gravées, en 2016, sur les façades de l’hôtel de ville de Québec et de L’Autre caserne, afin de rendre hommage à leur architecte Georges-Émile Tanguay.

L’hôtel de ville de Québec, au cœur du Vieux-Québec

Situé au 2, rue des Jardins, l’hôtel de ville de Québec a été construit en 1895-1896 sur le site de l'ancien collège des Jésuites. Georges-Émile Tanguay a conçu les plans de cet attrayant ensemble bâti, en collaboration avec Alfred-N. Vallée. L'édifice fut agrandi en 1929 d'après les plans de l'architecte Raoul Chênevert. L’élégance de l'extérieur et la riche décoration de l'intérieur en font l'un des hôtels de ville les plus intéressants au Canada. Le bâtiment est inspiré des styles néo-roman et Second Empire, avec une touche médiévale.

L’Autre caserne

Construit en 1910 afin de servir de caserne de pompiers du quartier Limoilou, ce bâtiment présente une forte valeur patrimoniale. George-Émile Tanguay s'est également inspiré du style Second Empire pour concevoir les plans de cet immeuble situé au 325, 5e Rue à Québec. Plusieurs éléments en témoignent, dont la forme de la toiture à terrassons et brisis, les fenêtres circulaires et les lucarnes en segments de cercle à chaque extrémité de l'immeuble. La tour, destinée au séchage des boyaux à incendie, singularise l'édifice, tout comme les deux avant-corps à couronnement pyramidal, situés à chaque extrémité de la façade. Aujourd’hui, le bâtiment abrite le centre d’art et de culture L’Autre caserne.

Une carrière prolifique

Georges-Émile Tanguay est né le 8 octobre 1858 à Saint-Gervais. Il devient apprenti auprès de Joseph-Ferdinand Peachy à partir de 1876, puis s’établit comme architecte à Québec à l’âge de 22 ans. Il fut président de l’Association des architectes de la province de Québec en 1900-1901. Tanguay laisse un legs de quelque 300 bâtiments, dont plusieurs à Québec. En plus de l’hôtel de ville et de L’Autre caserne, on lui doit notamment l’édifice du Daily Telegraph de la rue De Buade (1907), l’Édifice de la Fabrique (Dominion Corset, 1911), l’édifice Honoré-Mercier sur la colline Parlementaire (1922-1924) et la reconstruction de la basilique Notre-Dame de Québec à la suite de son incendie en 1922. Il est décédé à Québec le 6 novembre 1923.

Grands architectes de la capitale

Cet hommage rendu à l’architecte Georges-Émile Tanguay s’inscrit dans le programme de commémoration des grands architectes de la capitale mis sur pied par la Commission de la capitale nationale du Québec en partenariat avec la Ville de Québec.

Photos

Coordonnées

Épigraphes de Georges-Émile Tanguay

2, rue des Jardins
C. P. 700, succ. Haute-Ville
Québec (Québec) G1R 4S9

Voir sur Google Map

À voir également