Projets en cours

Mise en valeur et conservation du site Cartier-Roberval

*Le site est fermé jusqu’en 2022

La mise en valeur d’un site unique

Le site archéologique Cartier-Roberval a vu s’implanter la première colonie française d’Amérique il y a près de 500 ans.

En décembre 2018, le gouvernement du Québec a confié à la Commission de la capitale nationale du Québec un budget de 8,4 M$ pour réaliser la conservation et la mise en valeur de ce site unique.

Un projet, quatre volets

Ce projet comprend les 4 sous-projets suivants :

  1. Conservation des vestiges

Le programme de conservation des vestiges prévoit la remise en état des opérations archéologiques ainsi que l’enfouissement des vestiges protégés par des structures temporaires depuis 2008. Ce sous-projet a été réalisé en 2019 et 2020 et est désormais complété.

2. Mise en valeur du site

La mise en valeur du site où a été établie la première colonie française d’Amérique (1541-1543) comprend l’aménagement d’un parcours d’interprétation ainsi que la construction d’une passerelle offrant une vue panoramique sur le site, sur le fleuve Saint-Laurent et sur l’embouchure de la rivière du Cap Rouge. L’ouverture du site au public est planifiée pour 2022.

Pour en savoir davantage sur la mise en valeur du site, visitez l’onglet Infochantier Cartier-Roberval

3. Programme de recherche scientifique

Un programme de recherche de 5 ans est intégré au projet de mise en valeur et de conservation du site archéologique Cartier-Roberval. Pour le réaliser, la Commission a créé l’Unité mixte de recherche Capitales et patrimoines (UMRcp)en partenariat avec l’Université Laval.

Pour en savoir davantage, visitez le site Web de l’UMRcp

4. Exposition muséale

Le thème de la première colonie française d’Amérique sera intégré à une exposition d’envergure présentée au Musée de la civilisation. La vie dans la colonie, sa découverte ainsi que ses répercussions plus larges sur notre histoire y seront abordées. L’inauguration de l’exposition est prévue en 2023.

Une première phase de recherche (2005-2012)

En 2005, des vestiges de la colonie installée par Jacques Cartier et Jean-François de La Rocque de Roberval à partir de 1541 sont mis au jour. Devant l’importance de la découverte, le gouvernement, par l’entremise de la Commission, lance un vaste programme de fouilles archéologiques afin de protéger ce lieu historique unique et de permettre aux générations actuelles et futures d’en bénéficier pleinement. Les fouilles archéologiques qui ont été effectuées entre 2007 et 2010 sur le site Cartier-Roberval, sous la responsabilité de la Commission, ont permis de retrouver quelque 6000 artéfacts et des vestiges datant de 1541 à 1543. Elles ont donné lieu à l’exposition La colonie retrouvée, à l’affiche du Musée de l’Amérique francophone de 2013 à 2019.

Infochantier – site archéologique Cartier-Roberval

Un concept centré sur le dialogue

La conception du projet de mise en valeur du site archéologique Cartier-Roberval s’est terminée à l’automne 2020. Le concept retenu est centré sur de la notion de dialogue, à la fois entre le naturel et le construit, le récit humain et le récit scientifique et le monde autochtone et le monde européen.

Des aménagements intégrés

Les aménagements proposés sont inspirés à la fois de l’histoire et des caractéristiques du lieu. En détail, ils sont composés des éléments suivants:

  • Un bâtiment d’accueil : Incluant une toilette publique, il est localisé en bordure du stationnement du parc Cartier-Roberval. Il comporte aussi une zone de rassemblement pour les visites de groupe et marque le début du sentier d’interprétation ;
  • Des stations d’interprétation : Au nombre de 3, elles sont situées le long du sentier menant du stationnement au site archéologique. Elles sont consacrées au contenu autochtone;
  • Une passerelle : Positionnée de façon perpendiculaire au pont ferroviaire, elle surplombe le site archéologique pour se terminer en belvédère au-dessus de la falaise. Elle permet ainsi une vue à 360 degrés sur le fleuve, l’anse du Cap Rouge et le site lui-même. On y trouve des informations historiques et archéologiques sur le site, ainsi qu’une maquette.

De nombreux collaborateurs

Les organisations suivantes ont collaboré avec la Commission à l’élaboration du concept d’aménagement du site archéologique Cartier-Roberval :

  • Canadien National, ministère de la Culture et des Communications, Musée de la civilisation, Nation huronne-wendat, Société historique du Cap-Rouge, Ville de Québec.

Cette collaboration est essentielle à la réalisation d’un projet qui soit en harmonie avec le milieu. La Commission les remercie pour leur contribution, essentielle à la réussite de ce projet.

L’échéancier

  • Automne 2020 et printemps 2021: Archéologie préventive ;
  • Automne 2020: Appel d’offres pour la réalisation des travaux ;
  • Hiver – automne 2021: Réalisation des travaux ;
  • Printemps 2022 : clôture du projet et préparation à l’ouverture ;
  • Été 2022: Ouverture au public.

Budget du projet: 4,1 millions de dollars

Source de financement : Gouvernement du Québec

Maîtrise d’œuvre :  Commission de la capitale nationale du Québec

Ouverture prévue du site au public : Juin 2022.

Description du projet

La mise en valeur du site archéologique Cartier-Roberval comprend l’aménagement d’un parcours d’interprétation, la construction d’un bâtiment d’accueil aux visiteurs, ainsi que la construction d’une passerelle d’observation et d’interprétation offrant une vue panoramique sur le site archéologique, sur le fleuve Saint-Laurent et sur l’embouchure de la rivière du Cap Rouge.

Parcours d’interprétation

Aménagement d’un sentier d’interprétation

Plantation d’arbres, d’arbustes et d’autres végétaux

Mobilier : bancs, poubelles et support à vélos

Installation de panneaux d’interprétation

Maquette illustrant l’occupation du site

Figurines de bateaux

Vitrines pour les artéfacts

Interprétation des fouilles archéologiques

Bâtiment d’accueil

Composantes : terrasse, toilette publique

Enveloppe : bois fini brulé

Passerelle d’observation

Dimensions : 2,5 m de large par 71,5 m de long

Belvédère : porte-à-faux de 12,5 m

Niveau fini : 42,36 m

Structure : acier galvanisé peint

Garde-corps : Verre laminé trempé et panneaux d’aluminium fini anodisé cuivré

Platelage : Bois traité (pin jaune)

Éclairage de type DEL intégré à la structure

Équipe de projet

Archéologie lot A : Groupe de recherches et d’études sur le Québec ancien

Archéologie lots B et C : Groupe DDM

Architecture et muséologie : BISSON & ASSOCIÉS

Architecture de paysage : Option Aménagement

Arpentage : TECHNIARP

Contrôle des coûts : Stratégia Conseil

Ingénierie : EMS

Travaux préalables : Construction Citadelle et Excavation Montminy

Construction : Construction Marc Bolduc inc.

Collaborateurs

Ministère de la Culture et des Communications

Musée de la civilisation

Nation huronne-wendat

Société historique du Cap-Rouge

Ville de Québec

Vue du site en 2016

Site archéologique Cartier-Roberval © CCNQ ; photographe : Paul Dionne.

Annonce de conservation et de mise en valeur du site archéologique Cartier-Roberval

D’une valeur de 8,4 M$ sur cinq ans, le projet prévoit l’aménagement d’une passerelle d’observation comprenant un espace d’interprétation, ainsi qu’un belvédère offrant une vue à 360 degrés sur le site archéologique, le fleuve et l’anse du Cap Rouge.

Sur la photo : M. Régis Labeaume, maire de Québec.
© CCNQ; photographe : Marc-André Grenier.

D’une valeur de 8,4 M$ sur cinq ans, le projet prévoit l’aménagement d’une passerelle d’observation comprenant un espace d’interprétation, ainsi qu’un belvédère offrant une vue à 360 degrés sur le site archéologique, le fleuve et l’anse du Cap Rouge.

(Sur la photo : M. Régis Labeaume, maire de Québec; Mme Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale et députée de Louis-Hébert; Mme Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française.)
© CCNQ; photographe : Marc-André Grenier.

(Sur la photo : Mme Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale et députée de Louis-Hébert)
© CCNQ; photographe : Marc-André Grenier.

(Sur la photo : Mme Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications
Ministre responsable de la Langue française)
© CCNQ; photographe : Marc-André Grenier.

Site archéologique Cartier-Roberval

En prévision des travaux de mise en valeur qui s’amorceront l’an prochain, la Commission a réalisé des interventions archéologiques préventives cet automne 2020 sur le site archéologique Cartier-Roberval.

©️ CCNQ, Monica Bittencourt

4079, chemin Saint-Louis
Québec