Une première grande fresque dans l'arrondissement Laurentien


Québec, le jeudi 15 février 2007 – Le centre d'accueil du parc nautique de Cap-Rouge, au pied du parc Cartier-Roberval, accueillera à l'été 2007 la première grande fresque en trompe-l'œil du secteur de Cap-Rouge. D'une dimension de 100 m2, cette œuvre sera réalisée par des élèves talentueux des écoles secondaires Les Compagnons-de-Cartier et De Rochebelle.

La Commission de la capitale nationale et la Ville de Québec sont heureuses d'être associées à ce projet mis de l'avant par la Commission scolaire des Découvreurs. Ce soutien se traduit par une contribution de 30 000 $ réservée dans le cadre de l'Entente sur la commémoration – Commission de la capitale nationale et Ville de Québec. À cette somme, s'ajoute une subvention de 10 000 $ versée par la Commission de la capitale nationale du Québec et une autre de 10 000 $ par l'Arrondissement Laurentien. De plus, les partenaires accordent un support par leur expertise aux chapitres de l'organisation et de la réalisation.

La Commission et l'Arrondissement Laurentien félicitent d'ailleurs l'heureuse initiative de ces deux écoles dynamiques, soucieuses de laisser leur trace lors du 400e anniversaire de Québec, en 2008. De plus, ce projet s'inscrira dans le contexte de la mise en place, dans la capitale, d'un parcours culturel et mémoriel liant la majorité des arrondissements.

Le contenu de cette fresque a été élaboré par un comité composé notamment de représentants de la Société historique du Cap-Rouge, de la Maison Léon-Provancher, de la Division de la culture, du loisir et de la vie communautaire de l'Arrondissement Laurentien et de la Commission de la capitale nationale du Québec. En concertation, les promoteurs de ce beau projet ont souhaité que l'œuvre ait pour thème : La Découverte.

Madame Denise Tremblay-Blanchette, conseillère municipale du district de Cap-Rouge et membre du comité de mise en place du projet, constate avec satisfaction que l'Arrondissement Laurentien pourra ainsi bénéficier d'une œuvre d'art qui rappellera la riche histoire du Vieux-Cap-Rouge. Les résidants, tout comme les 200 000 visiteurs annuels du parc de la Plage-Jacques-Cartier, pourront aussi apprécier la « mémoire du passé » qui immortalisera la vivacité de la vie sociale et culturelle du secteur de Cap-Rouge.

Fruit de l'engagement de onze élèves doués pour l'art et appuyée par une solide recherche documentaire, La Fresque de la découverte du cap Rouge relatera des faits marquants et soulignera l'importance des lieux. L'œuvre se divisera en trois parties : le paysage à l'arrière-plan, les bâtiments à l'avant-plan, et au centre les constructions, les navires et les personnages.

La scène représentée suivra le fil des saisons du haut vers le bas de la fresque. On y apercevra le pont ferroviaire en construction, bordant le cap enneigé et la Maison Blanchette. Au pied du cap, l'église et l'ancien couvent sont lieux de rassemblement pour les villageois. La côte de Cap-Rouge se transforme pour le sport hivernal dans le haut, et devient rivière pour faire place au radeau du passeur qui compte parmi ses passagers le grand propriétaire foncier Henry Atkinson. À gauche de la rivière, les cageux se réfugient dans leurs cabanes; derrière eux se profile la Maison Léon-Provancher.

Donc, dès l'été 2007, les passants découvriront petit à petit, au gré des coups de pinceaux des jeunes artistes, les personnages, les lieux et les objets retraçant l'histoire du secteur. Groupés au sein de l'équipe Les 400 coups, ces étudiants sont fiers d'avoir été choisis pour réaliser cette fresque, rappel durable des grands moments de l'histoire de Cap-Rouge placée sous les regards d'une Iroquoïenne, de Cartier et de Roberval.

- 30 -


Sources :
Denis Angers
Commission de la capitale nationale du Québec
(418) 528-0773

Mélanie Courteau
Ville de Québec
Arrondissement Laurentien
(418) 641-6801, poste 3815