Une démarche pour redessiner l'entrée de la capitale nationale

SAM HAMAD, YVES BOLDUC ET RÉGIS LABEAUME ANNONCENT UNE DÉMARCHE POUR REDESSINER L'ENTRÉE DE LA CAPITALE NATIONALE

Le gouvernement du Québec et la Ville de Québec signent une entente, se dotent d'un schéma directeur et mettent sur pied un bureau de projet

QUÉBEC, le 29 mars 2011 - Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, le député de Jean-Talon et ministre de la Santé et des Services sociaux, le Dr Yves Bolduc, et le maire de la Ville de Québec, M. Régis Labeaume, ont annoncé aujourd'hui le lancement du projet de réaménagement de l'entrée de la capitale nationale.

Devant l'ampleur de ce projet qui consiste à repenser l'entrée de la capitale nationale, à la sortie nord des ponts de Québec et Pierre-Laporte et, compte tenu de l'importance des enjeux, le ministère des Transports, la Ville de Québec et la Commission de la capitale nationale du Québec ont convenu de signer une entente, de lancer un appel d'offres pour la réalisation d'un schéma directeur et de mettre sur pied un bureau de projet. Cette entente concrétise le partenariat instauré avec la Ville de Québec dans ce qui sera l'un des plus grands chantiers dans la région de Québec au cours de la prochaine décennie.

« Profitons du renouvellement de cet axe stratégique pour en faire une signature de la ville de Québec. Réaménager l'entrée de la capitale nationale, c'est faire d'un projet routier un véritable projet de développement urbain, qui intègre le transport collectif et contribue à l'embellissement de notre région. Une meilleure configuration de l'échangeur permettra d'améliorer la fluidité, de diminuer la congestion, d'améliorer la sécurité, de développer un secteur à fort potentiel et de dessiner la ville que nous voulons pour les prochaines   décennies », a déclaré le ministre Hamad.

La réalisation du projet de l'entrée de la capitale nationale tiendra compte des objectifs suivants :

  • nécessité de conserver un réseau autoroutier stratégique, en soutien aux activités économiques de la région et de la province;
  • développement du transport en commun et du transport actif;
  • optimisation des terrains à potentiel de développement économique;
  • création d'un paysage de qualité pour l'entrée de la capitale nationale;
  • accès aux équipements régionaux (Aquarium, Centre d'information touristique);
  • amélioration de la qualité de vie des citoyens;
  • réduction des émissions de GES et amélioration de la qualité de l'air.

« Conçu selon une vision d'ensemble du réseau routier de la ville, réalisé dans le respect des usagers et des besoins et priorités des divers partenaires, ce projet d'envergure viendra dynamiser un secteur déjà fort actif de la capitale nationale tout en améliorant la qualité de vie de centaines de personnes », a affirmé le ministre Bolduc.

Mise en œuvre d'un schéma directeur

L'entente vise à se doter d'un schéma directeur qui deviendra le concept de base sur lequel reposeront les objectifs et les actions des partenaires. Le schéma permettra de définir les aménagements souhaitables dans le périmètre visé. C'est ainsi que le projet qui comprend l'axe de l'autoroute Robert-Bourassa, le boulevard Laurier et le pont de Québec, en passant par l'échangeur nord des ponts prendra forme, par phases successives, priorisant d'abord le secteur de la rue des Hôtels et la sortie nord du pont de Québec. Les grandes lignes du schéma directeur seront connues au début de 2012.

Quant au maire de Québec, il s'est réjoui de ce partenariat. « Il s'agit d'un projet majeur, mobilisateur et structurant, axé sur le développement durable. Pensé et conçu pour optimiser le transport collectif et s'appuyant sur notre plan de mobilité durable, il sera l'occasion de stimuler l'activité économique et commerciale de ce secteur, tout en dotant la ville d'une infrastructure moderne, tournée vers l'avenir. Bref, une entrée digne d'une capitale nationale. »

Un appel d'offres sera lancé dans les prochaines semaines dans le but de mandater une firme spécialisée qui devra réaliser des études sur la circulation, déterminer les besoins et proposer un schéma directeur. Des équipes des trois organismes seront également mises à contribution afin d'optimiser les champs d'expertise.

Création d'un Bureau de projet de la capitale nationale

Le Bureau de projet de la capitale nationale aura pour mandat de coordonner l'élaboration et la planification de ce projet. Doté de ressources dédiées, il assumera un leadership en collaborant avec les partenaires associés à la démarche (la Ville de Lévis, le Réseau de transport de la Capitale (RTC), la Société de transport de Lévis, la Communauté métropolitaine de Québec, la SÉPAQ, le CN, l'Aquarium du Québec) et s'assurera de l'atteinte des objectifs en vue de réaliser le projet de l'entrée de la capitale nationale au cours de la prochaine décennie.

Le Bureau œuvrera dans un contexte de mobilité durable et devra, en ce sens, prévoir une place importante au transport en commun dans le cadre du réaménagement de cet échangeur, notamment dans le but d'améliorer le lien interrives.