Parc Guillaume-Couture - Un nouvel aménagement et un monument restauré pour rendre honneur à ce grand pionnier de Lévis

Lévis, le 6 juillet 2017. – Le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, la présidente et directrice générale de la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ), madame Françoise Mercure, et le président de l’Association des familles Couture d’Amérique, monsieur Vincent Couture, ont inauguré aujourd’hui le nouvel aménagement du parc Guillaume-Couture, mettant en valeur le monument entièrement restauré en l’honneur de ce grand pionnier de l’histoire de Lévis et du Québec.

Le parc Guillaume-Couture, situé sur la rue Saint-Joseph, dans le secteur de Lauzon, a été réaménagé dans un concept mettant en valeur plusieurs facettes de l’histoire remarquable de Guillaume Couture, premier colon de la Seigneurie de Lauzon. La réalisation du projet est le fruit d’une entente entre la Ville de Lévis et la CCNQ qui totalise un investissement de plus de 100 000 $.

« Peu de personnages historiques au Québec et même au Canada ont connu un parcours aussi fascinant que celui de Guillaume Couture. Premier bâtisseur de Lévis, il a joué un rôle important de diplomatie entre les nations européennes et iroquoises, en plus de découvrir le Nord du Québec. La Ville de Lévis a voulu rendre un premier honneur à ce grand bâtisseur en nommant le boulevard de la Rive-Sud en son nom en 2014. Véritable colonne vertébrale traversant la Ville d’est en ouest jusqu’à la rivière Chaudière, le nouveau boulevard Guillaume-Couture est représentatif de l’un des personnages les plus significatifs dans l’histoire de Lévis », a déclaré monsieur Lehouillier.

« La Commission est fière d’avoir mis à profit son expertise afin de participer à la mise en valeur du monument Guillaume-Couture, rendant hommage à ce personnage historique d’importance capitale. L’aménagement de ce nouvel espace commémoratif redonne le lustre et la prestance à ce symbole commémoratif national, en plus de susciter une meilleure connaissance de sa contribution auprès des visiteurs et de rehausser le sentiment de fierté des Lévisiens et des Québécois à son égard », a souligné madame Mercure.

Un hommage au premier colon de la Seigneurie de Lauzon

Le monument Guillaume-Couture, pièce centrale de cet aménagement, a été entièrement restauré. L’œuvre de J.-Georges Trudelle, érigée pour la première fois à Lauzon en 1947 lors du tricentenaire de Lévis, mesure 2,1 mètres de haut et pèse environ 400 kilogrammes. Elle est élevée sur un socle de béton à 1,5 mètre du sol, évoquant la prestance associée aux héros de cette époque, mais aussi le caractère humble du personnage.

Une capsule temporelle comportant divers objets a été placée sous le monument Guillaume-Couture. La boîte scellée renferme des éléments faisant référence à l’année de la restauration du monument et aux collaborateurs du projet. 

Guillaume Couture est reconnu pour avoir été un diplomate hors pair avec les Amérindiens, pour avoir exploré le territoire canadien et pour avoir été un pionnier en devenant le premier colon à s’établir à Lévis.

Dans l’aménagement du parc, la Ville de Lévis et la CCNQ ont voulu transposer ces trois aspects de l’œuvre de Guillaume Couture :

Le diplomate : Guillaume Couture a entretenu des relations remarquables avec les Amérindiens des nations iroquoises et a réalisé le premier traité de paix en Amérique du Nord. Des lignes au sol évoquent les voyages d’exploration de Couture aux confins de la Nouvelle-France et pointent en direction de ses principales destinations, notamment vers la région de la ville de Midland, Ontario, où se trouve le site historique Sainte-Marie-les-Hurons.

Le découvreur : Pour l’exploration du Nord québécois et la découverte de la rivière Rupert par Couture, le concept d’aménagement propose l’amorce d’un sentier de découverte constitué d’arbres indigènes du Québec. Le mobilier signature, en bois massif et à l’aspect rustique et résistant, évoque l’homme de terrain que fut Guillaume Couture.

Le pionnier : Afin de souligner l’établissement de Guillaume Couture en terres lévisiennes et son rôle de gestionnaire des terres de la Seigneurie de Lauzon, le seuil d’entrée mène solennellement au monument, évoquant l’hospitalité nécessaire liée au titre de fermier de la seigneurie aidant les colons à s’établir.

Dans le cadre de l’Entente de développement culturel conclue entre la Ville et le ministère de la Culture et des Communications (MCC), une somme de 2 400 $ a été consacrée à la réalisation d’un panneau d’interprétation et de la capsule temporelle. Lévis désire remercier le MCC pour son soutien dans plusieurs projets de développement culturel lévisien.

La Commission de la capitale nationale du Québec
Créée en 1995 par l'Assemblée nationale, la Commission de la capitale nationale du Québec s'acquitte d'une triple mission à l'égard de la capitale : contribuer à son aménagement et à son embellissement, en faire la promotion, par un programme varié d'activités de découverte et de commémoration, et conseiller le gouvernement du Québec sur la mise en valeur de son statut. De par ses actions sur l’ensemble du territoire de la communauté métropolitaine de Québec, elle souhaite offrir au nom des Québécois une capitale mémorable et inspirante.

Une journée dans la vie d’un citoyen
La population est toujours invitée à contribuer au projet Une journée dans la vie d’un citoyen en partageant ses commentaires ou suggestions au ville.levis.qc.ca. Pour en savoir plus sur la Ville de Lévis, consultez le ville.levis.qc.ca et le fil Twitter twitter.com/VilledeLevis.

- 30 -

Source :  
Direction des communications et du service à la clientèle, Ville de Lévis                                   
418 835-8288

Information :   
Zoé Couture, directrice de cabinet
Bureau de la mairie
Cellulaire : 418 998-7851

Anne-Marie Gauthier, coordonnatrice aux communications
Commission de la capitale nationale du Québec
418 644-0826