La maison Rainville se pare d'une spectaculaire murale - L'arrondissement de Beauport aura sa première fresque


Québec, le mardi 14 décembre 2004 - Située sur l'avenue Royale, au cœur de l'arrondissement historique de Beauport, la maison Rainville a été choisie pour accueillir la première grande fresque murale en trompe-l'œil à être réalisée dans l'arrondissement de Beauport qui célébrera cette année le 370e anniversaire de sa création.

Ce nouveau projet de fresque mis en oeuvre par la Commission de la capitale nationale du Québec, la Ville de Québec et la Caisse Desjardins de Beauport s'inscrit dans le contexte de la mise en place, d'ici à 2008, d'un parcours culturel et mémoriel liant les agglomérations de Québec et de Lévis.

Le contenu historique de la fresque de Beauport a été élaboré par un comité scientifique composé de membres de la Société historique de Beauport, du Conseil beauportois de la culture, de la bibliothèque Étienne-Parent, du Service de la culture de la Ville de Québec et de la Commission de la capitale nationale du Québec. En concertation, les promoteurs ont souhaité que l'œuvre ait pour thème : Beauport, histoire et culture.

Le président de l'arrondissement de Beauport, monsieur Jacques Langlois, est heureux de constater que l'arrondissement historique de Beauport pourra bénéficier d'une œuvre d'art qui viendra revitaliser le cœur du Vieux-Bourg. Autant les résidents que les visiteurs pourront apprécier la " mémoire du passé " illustrée sur la fresque, immortalisant ainsi la vivacité de la vie culturelle beauportoise.

La fresque de la maison Rainville relate des faits marquants et souligne l'importance de quelques personnalités qui ont bâti Beauport, par une série de tableaux constituant " la galerie du temps ". Se retrouvant dans un décor montrant le manoir Montmorency qui surplombe la chute, le spectateur est invité à visiter une galerie en trompe-l'œil et à prendre part aux derniers préparatifs de l'exposition. On peut notamment y voir M. Rainville, qui fut propriétaire de la maison, posant pour le peintre Jean Paul Lemieux, autrefois résident et digne représentant de la vitalité culturelle du milieu.

Des ouvriers manipulent une immense toile encadrée montrant l'avenue Royale et la première caisse Desjardins de Beauport. Élément central de la fresque, cette toile témoigne de la volonté de Desjardins d'être, hier comme aujourd'hui, présente au cœur du quartier. Sur le mur, sont accrochés les portraits d'Étienne Parent et de Charles Michel d'Irumberry de Salaberry, ainsi que des tableaux représentant des travailleuses de la Dominion Textile, le moulin sur la rivière Beauport, le couvent de Beauport et bien d'autres sujets et scènes de la vie beauportoise.

Les Maîtres Muralistes Canadiens, un regroupement d'artistes de Québec et de Lévis, sont fiers d'avoir été choisis pour mettre en scène cette fresque en trompe-l'œil, image des moments forts qui ont marqué Beauport depuis sa fondation en 1634.

- 30 -

Source : Denis Angers
Commission de la capitale nationale du Québec
(418) 528-0773

Danielle Caron
Arrondissement de Beauport
(418) 641-6501, poste 3513