L'église de Saint-Charles-Borromée mise en lumière

Communiqué

L'église de Saint-Charles-Borromée mise en lumière
En ce jour de solstice d'hiver, un bijou se révèle dans la nuit

Québec, le jeudi 21 décembre 2006 – L'église de Saint-Charles-Borromée, historique symbole de l'arrondissement de Charlesbourg, sera mise en lumière ce soir par le député de Charlesbourg, M. Éric R. Mercier, et le curé de la paroisse de Saint-Charles-Borromée, M. Laurier Morasse, en présence du président de la fabrique, M. André Laliberté, du président et directeur général de la Commission de la capitale nationale du Québec, M. Jacques Langlois, du président de l'arrondissement de Charlesbourg, M. Jean-Marie Laliberté, et du représentant de la Ville de Québec, M. Ralph Mercier.

Fruit du travail de la Commission de la capitale nationale du Québec qui y a investi 200 000 $, cette nouvelle mise en lumière projettera dans la nuit les formes de ce haut lieu de la vie spirituelle de Charlesbourg, datant de 1828. La richesse de ce sanctuaire et les lettres de noblesse de ce bijou architectural conçu par l'architecte Thomas Baillairgé lui valent aujourd'hui cet éclairage nouveau.

« Je salue cette nouvelle mise en lumière mettant en scène l'église de Saint-Charles-Borromée qui a joué un rôle prédominant au cœur de Charlesbourg, a souligné le député Mercier. Cette heureuse initiative embellira davantage notre arrondissement et apportera une preuve additionnelle du travail de longue haleine assumé par la Commission dans le cadre de son Plan lumière pour la capitale. »

Les représentants de la paroisse de Saint-Charles-Borromée sont également élogieux à propos de cette métamorphose nocturne. « Au-delà du projet de la mise en lumière de l'église, qui est en soi une réussite, il est bon d'y constater la reconnaissance de la valeur patrimoniale propre à ce bâtiment religieux. » a déclaré M. André Laliberté, président de la fabrique.

« C'est une page d'histoire qui vient de s'écrire à Charlesbourg. Les bâtisseurs ainsi que des générations de paroissiennes et paroissiens ont travaillé fort pour préserver la beauté et le caractère unique de ce temple. Cette mise en lumière est en quelque sorte une façon de leur rendre hommage. », a déclaré pour sa part le curé de la paroisse de Saint-Charles-Borromée, M. Laurier Morasse.

La mise en lumière de l'église de Saint-Charles-Borromée est la 22e réalisation du programme de mise en lumière qui permet de doter Québec d'attraits nouveaux, la nuit venue. Elle s'ajoute à toute une série de projets de mise en lumière tels le cap Diamant, le Château Frontenac, l'hôtel du Parlement, le Musée national des beaux-arts du Québec, les tours Martello, les portes Saint-Jean, Saint-Louis et Kent ainsi que les églises de Notre-Dame-de-Foy, de Notre-Dame-de-la-Garde, de Saint-Félix de Cap-Rouge, de Saint-Michel de Sillery et plus récemment, la mise en lumière de la cour du Vieux-Séminaire de Québec. Concrètement, ce programme s'est jusqu'à maintenant traduit par un investissement de plus de 10 millions de dollars assumé à parts égales entre les divers partenaires et la Commission.


Source :
Denis Angers
Commission de la capitale nationale du Québec
(418) 528-0773