Historique

Dans les années 60, la Commission d’aménagement de Québec est créée afin de concevoir un projet de colline Parlementaire. Après son abolition, un consensus se dégage de nombreux mémoires et commissions, notamment pour attribuer une compensation financière à la Ville de Québec afin que les citoyens n’aient pas à porter seuls le poids de la présence de l’État à Québec.

Des revendications de la Ville de Québec pour la reconnaissance effective du statut de capitale et la création d’un organisme indépendant doté des moyens et des pouvoirs nécessaires à la promotion des intérêts de la capitale se poursuivent durant plusieurs années.

S’ensuit la création de la Commission de la capitale nationale du Québec par une loi votée à l’unanimité à l’Assemblée nationale le 22 juin 1995. C’est en septembre de la même année que la Commission prend réellement son envol, notamment par la nomination du premier président et directeur général, M. Pierre Boucher.



En quelques années, la Commission est devenue un instrument rassembleur et incontournable du développement et de la promotion de la capitale. Dès ses premières années de mandat, elle a doté le lieu de pouvoir des Québécois d'équipements dignes d'une capitale, notamment sur la colline Parlementaire. Au delà de multiples ajouts matériels, la Commission a mis sur pied des activités qui ont su établir et consolider le sentiment de fierté à l'égard de la capitale, tout en en favorisant la connaissance auprès des participants.

Aujourd’hui, l’importance de l’organisme dans la capitale est appuyée par le rayonnement de l’ensemble des projets qui ont été réalisés au cours des vingt dernières années.

Les présidents et directeurs généraux de la Commission depuis 1995

MME MARIE CLAIRE OUELLET | 2017- ...

Native de Rimouski, Marie Claire Ouellet est diplômée de l’UQAR en études littéraires françaises, lettres et histoire. Passionnée des communications, elle occupe d’abord des postes de journaliste, de rédactrice en chef et de lectrice de nouvelles au sein de divers médias. Elle agira par la suite comme attachée de presse des cabinets du ministre des Affaires municipales et du ministre de la Santé et des Services sociaux. En 1994, Marie Claire Ouellet joint le cabinet de relations publiques NATIONAL en tant que directrice générale, puis associée directrice. De 2005 à 2015, au sein du ministère du Conseil exécutif, elle œuvre notamment à titre de secrétaire générale associée à la communication gouvernementale, puis directrice associée à l’Office du tourisme de Québec. Elle a ensuite été nommée chef du protocole et sous-ministre associée à la concertation de l’action internationale. Depuis septembre 2017, elle est la présidente et directrice générale de la Commission de la capitale nationale du Québec. 

MME FRANÇOISE MERCURE | 2012 – 2017

Admise au Barreau en 1980, Me Françoise Mercure, Ad. E., a pratiqué de façon continue jusqu’en 2012 en droit des affaires et à titre d’arbitre en matière commerciale. Tout au long de sa pratique, elle a participé activement à diverses instances du Barreau du Québec et de Québec, a été décorée de la Médaille du Barreau de Québec en 2002 et a reçu le titre d’Avocate émérite en 2010. En plus d’avoir enseigné à l’École du Barreau, Me Mercure est impliquée depuis fort longtemps dans la communauté des affaires de Québec. Elle a notamment été membre du conseil d’administration et présidente du Centre local de développement (CLD) de Québec, vice-présidente de la Fondation Rues Principales et présidente de l’Office du tourisme de Québec. En 2001, elle a été la première femme à présider le conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec en 192 ans d’histoire. En 2003, elle a reçu le prix Hommage au gala Femmes de mérite de la YWCA de Québec. Depuis février 2014, elle est administratrice de sociétés certifiée.

M. JACQUES LANGLOIS | 2005 – 2012

Jacques Langlois a été maire de Beauport de novembre 1984 à décembre 2001, chef de l’opposition officielle à la Ville de Québec de 2002 à 2004 et président de l’arrondissement de Beauport jusqu’à la fin d’octobre 2005. En plus de ses fonctions de maire, il a été président de la Communauté urbaine de Québec (CUQ) de 2000 à 2002. Il a aussi cumulé les postes suivants : membre du comité exécutif et vice-président de la Commission des transports de la CUQ et membre du conseil d’administration de la Société québécoise d’assainissement des eaux. En outre, il a été membre du conseil d’administration de la Société de l’assurance automobile du Québec et membre du conseil de direction de l’Union des municipalités du Québec.

M. PIERRE BOULANGER | 2003 – 2005

Pierre Boulanger est né à Québec où il a reçu une formation en sciences de l’administration à l’Université Laval. Il a par la suite obtenu une maîtrise en affaires urbaines de l’Université de Boston et un certificat en économie de l’Université Harvard. Entre 1973 et 1993, il a assumé diverses responsabilités commerciales et économiques au sein du réseau d’ambassades et de consulats du ministère des Affaires étrangères du Canada. Il a été en poste à Mexico, à Boston et, à deux reprises, à Paris, lieu de sa dernière affectation à titre de conseiller aux investissements. Au cours de cette période, il a également occupé diverses fonctions au ministère de l’Industrie à Ottawa. Trilingue, M. Boulanger s’est vu confier le poste de président-directeur général de la Société de promotion économique du Québec métropolitain (SPEQM), jusqu’à son association avec la firme CO2 Solution en 2001, à titre de vice-président au développement des affaires. De 2003 a 2005, M. Boulanger a occupé le poste de président-directeur général de la Commission de la capitale nationale du Québec, puis, de 2005 à 2008, celui de président-directeur général de la Société du 400e anniversaire de Québec. Enfin, de 2008 à 2013, il a occupé les fonctions de Délégué général du Québec à Londres. Depuis son retour à Québec, il agit a titre d'expert-conseil auprès de Lévesque Stratégies et Conseils.

M. PIERRE BOUCHER | 1995 – 2003

Diplômé de l’Université Laval et de l’École nationale d’administration de Paris, Pierre Boucher fait carrière depuis 1964 dans l’appareil d’État. De l’Éducation aux Affaires culturelles, il a occupé des fonctions de responsabilité, de secrétaire exécutif à sous-ministre. Il a été professeur à l’École nationale d’administration publique du Québec puis à l’Université Laval, et associé à l’Agence de coopération culturelle et technique puis à la Délégation générale du Québec à Paris. De 1990 à 1995, il a été conseiller spécial auprès de la Ville de Québec.