Actualités

Une vague d’amour pour la promenade Samuel-De Champlain

Service des communications

24 février 2016

C’est connu, les gens de Québec vivent une réelle histoire d’amour avec la promenade Samuel-De Champlain. Devenue un attrait incontournable de la capitale, elle voit déambuler marcheurs, coureurs et cyclistes tout au long de l’année, qui apprécient la beauté contemporaine de ses aménagements, le charme du fleuve majestueux, le bruit de ses glaces ou les levers de soleil si photogéniques.

En 2013, cinq ans après l’inauguration de cette grande promenade urbaine offerte par le gouvernement du Québec, la Commission a réalisé une première étude afin d’obtenir un portrait de la clientèle. En 2015, nous avons reconduit cette étude afin de vérifier si (ou à quel point) le profil de cette clientèle avait évolué, d’en savoir davantage sur les activités pratiquées, l’appréciation des usagers et leurs attentes quant à l’éventuel prolongement de la promenade vers l’est.

C'est avec plaisir que nous vous partageons aujourd’hui quelques faits saillants de cette étude :

Fréquentation

  • Entre le 1er mai et le 16 octobre 2015, on établit que 313 812 usagers différents ont fréquenté la promenade Samuel-De Champlain. Comme le nombre de visites annuelles moyen par visiteur est estimé à plus de 9 fois, cela correspond à 2 981 214 visites. Il s’agit d’une hausse significative depuis 2013, alors qu’on parlait de 280 000 usagers et de 2,6 millions de visites.
  • 45 % de la population adulte de la région de Québec (région métropolitaine de recensement ou RMR) ont visité la promenade en 2015, comparativement à 36 % en 2013.
  • On observe un rajeunissement de la clientèle : la proportion d’usagers de 55 à 64 ans a diminué au profit d’une augmentation des 25 à 44 ans.

Taux de satisfaction

  • C’est unanime, les usagers se montrent satisfaits de la promenade Samuel-De Champlain. Plus précisément, la totalité des répondants interceptés à l’été 2015 se sont dits très (82 %) ou assez (18 %) satisfaits.

Usages

  • La majorité des usagers viennent sur la promenade avant tout pour y marcher (58 %). L’aspect contemplatif est aussi très important, puisque 28 % la fréquentent tout simplement pour s’asseoir et admirer le paysage.
  • À l’été 2015, la durée moyenne d’une visite sur la promenade était de 1 h 50.

Souhaits pour le prolongement

  • Lorsque nous demandons aux usagers quelles infrastructures devrions-nous prioriser pour son éventuel prolongement, l’idée d’une plage avec un bassin de baignade et  l’ajout d’aires de restauration sont les plus populaires (48 % dans les deux cas). Ils insistent par ailleurs sur l’importance de ne pas oublier d’accroître le nombre de toilettes.

Méthodologie

C’est bien beau tout ça, mais quelle est l’approche méthodologique utilisée pour établir ces données? Tout comme en 2013, l’étude a été réalisée en deux volets et la méthodologie appliquée est celle prescrite par le ministère du Tourisme pour les estimations d’achalandage d’événements ou d’attraits. Le plus récente étude a été réalisée par la firme Léger.

Volet 1 :

  • 664 entrevues réalisées en face à face sur la promenade du 10 au 23 août 2015, auprès de personnes âgées de 16 ans et plus, d’expression française ou anglaise, ne travaillant pas pour la Commission et sélectionnées de façon aléatoire avec la méthode du pas échantillonnal.
  • Questionnaire d’environ 7 minutes : 40 % des entrevues menées en semaine et 60 % les fins de semaine, avec une répartition proportionnelle entre les plages horaires, soit 19 % en matinée, 67 % en après-midi et 14 % après 18 h.
  • Marge d’erreur maximale à +/- 4 % dans un intervalle de confiance de 95 % (19 fois sur 20).

Volet 2 :

  • Sondage omnibus auprès de 1 006 résidents de la région de Québec RMR, selon un panel représentatif de la population, du 5 au 16 octobre 2015.
  • Données pondérées en fonction des données réelles de population (Statistique Canada, recensement 2011).
  • Marge d’erreur maximale à +/- 3 % dans un intervalle de confiance de 95 % (19 fois sur 20).

Ainsi, les chiffres de fréquentation sont obtenus par triangulation. Le nombre de visiteurs uniques (313 812) est établi en fonction des données recueillies par le sondage Web et pondérées selon la proportion d’usagers locaux obtenue en sondage face à face. La mesure d’achalandage (2 981 214) est, pour sa part, calculée en multipliant cette donnée par le nombre moyen de visites par usager (9,5 visites) obtenue en sondage face à face.

Il va sans dire, la Commission est très fière de constater l’adhésion et l’appréciation de la population envers la promenade Samuel-De Champlain. L’un des souhaits les plus chers de notre organisation demeure celui d’augmenter la connaissance et la fréquentation de nos parcs et propriétés emblématiques de la capitale. On peut donc dire : mission accomplie!

Revue de presse

À la lumière de ces résultats, deux articles ont été publiés :

Amour fou pour la promenade Samuel-De Champlain!, signé par Valérie Gaudreau, dans Le Soleil : http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/la-capitale/201602/18/01-4952227-amour-fou-pour-la-promenade-samuel-de-champlain.php .

Une note parfaite pour la promenade Samuel-De Champlain, signé par Jean-Luc Lavallée, dans Le Journal de Québec : http://www.journaldequebec.com/2016/02/19/une-note-parfaite-pour-la-promenade-samuel-de-champlain .

Partagez: