Nouvelles antérieures à 2015

Infiniment Québec La capitale vue par Jean-Claude Labrecque

24 juillet 2008

Né à Québec il y a 70 ans, le réalisateur Jean-Claude Labrecque profite du 400e  anniversaire de sa ville pour la filmer. Résultat : une étreinte amoureuse de 52 minutes où le vétéran cinéaste témoigne sa passion pour la cité de son enfance.

Diffusé quasiment en continu au Cinéma Cartier jusqu'au 7 août, Infiniment Québec s'attarde particulièrement au segment intra-muros de la capitale. Le spectateur peut ainsi y admirer plusieurs lieux et bâtiments patrimoniaux chers aux yeux de Labrecque, dont certains où la Commission de la capitale nationale du Québec y a réalisé diverses interventions:

  • la cour du Vieux-Séminaire de Québec
  • l'édifice Price
  • le Château Frontenac
  • le cap Diamant
  • les fortifications
  • l'église de Notre-Dame-de-la-Garde
  • la place de l'Assemblée-Nationale
  • la fontaine de Tourny
  • la place de la Gare

Dans la foulée, Infiniment Québec se permet un petit clin d'œil au maître du suspens, le grand réalisateur Alfred Hitchcock. Le cinéphile averti remarquera en effet la silhouette rondouillarde de Jean-Claude Labrecque en haut de l'escalier Casse-cou, là même où Hitchcock en fit autant en 1953 pour son film tourné à Québec, La loi du silence (version française de I Confess).

Jean-Claude Labrecque porte sans lourdeur quelque 45 ans de métier au cinéma, tant comme réalisateur, directeur de la photographie, monteur, scénariste et producteur. À titre de réalisateur, on lui doit entre autres L'Affaire Coffin (1980), Le Frère André (1987), André Mathieu, musicien (1993) et, plus récemment, À hauteur d'homme (2003).

 

Partagez: