Actualités

Contrôle de l’agrile du frêne au parc du Bois-de-Coulonge 

La capitale nationale compte actuellement des dizaines de milliers de frênes, qu’ils soient situés dans les espaces publics, sur des propriétés privées ou dans les boisés. Au cours des dernières années, l’agrile du frêne s’est rapidement propagé devenant une menace significative pour les arbres en les fragilisant et en les condamnant ultimement à la mort. Cet insecte envahissant extrêmement destructeur originaire d’Asie est désormais présent sur presque la totalité du territoire de la ville de Québec. 

Un plan d’abattage est prévu au cours de l’hiver au parc du Bois-de-Coulonge en raison du dépérissement des arbres attribuable à la présence importante de l’agrile du frêne dans cette zone. Environ 200 frênes seront abattus d’ici la fin mars, dont la majorité présente un diamètre inférieur à 25 centimètres.  

Étapes à venir : 

Marquage des frênes à abattre Semaine du 28 janvier 2024 
Travaux d’abattage  Entre le 12 février et le 8 mars 2024  
Travaux d’essouchement, plantation et naturalisation Mai et juin 2024 

Le plan de reboisement prévoit le remplacement de tous les arbres coupés par de nouvelles espèces, dont l’érable à sucre, le peuplier deltoïde et le chêne rouge. En vertu d’une entente avec la Commission de la capitale nationale, la Ville de Québec est responsable des opérations d’abattage, de reboisement et de traitement dans l’ensemble des parcs et espaces verts de la CCNQ. Plusieurs arbres abattus sont récupérés et revalorisés à différentes fins. Consultez le site de la Ville de Québec pour en savoir plus.