Fresques

Fresque de la bibliothèque Lauréat-Vallière

CCNQ, Corinne Poirieux

La Fresque de la bibliothèque Lauréat-Vallière est située sur le chemin du Fleuve, à Lévis.

Cette fresque de la ville de Lévis raconte l'histoire et la vie culturelle de l'arrondissement des Chutes-de-la-Chaudière-Est. Les thèmes représentés sont :

  • le commerce du bois;
  • la lecture;
  • le chemin de fer;
  • la création littéraire;
  • la présence amérindienne;
  • la sculpture;
  • le pont de Québec.

Une place de choix est aussi réservée à Lauréat Vallière, sculpteur prolifique du siècle dernier.

La fresque de 120 ma été inaugurée à l'automne 2002 par la députée de Lévis, ministre d'État à la Solidarité sociale, à la Famille et à l'Enfance et ministre responsable de la région de  Chaudière-Appalaches, Mme Linda Goupil, et le maire de Lévis, M. Jean Garon.

La Fresque de la bibliothèque Lauréat-Vallière a été conçue et réalisée par Murale Création.

Consultez le plan image de la Fresque de la bibliothèque Lauréat-Vallière (pdf).

Concept général

Cette fresque murale en trompe-l’oeil représente deux pans d’une bibliothèque de grand format qui se déploient en présentant une animation historique et contemporaine aux reflets du lieu, de l’arrondissement des Chutes-de-la-Chaudière-Est et de la ville de Lévis.
 

1. Mur de gauche (description du haut vers le bas)

 
Tablette du haut
Un train à vapeur sort d’un livre de contes pour enfants. On aperçoit sur la couverture de cet ouvrage l’ancienne gare ferroviaire de Charny; on y lit le titre Le cheval de fer, nom donné au train à vapeur à l’époque. Le traitement pictural de ce livre est de style bande dessinée.
 
Tablette du centre
Trois livres sont appuyés sur le côté gauche de la tablette; ils sont cachés en presque totalité par un autre livre, ouvert celui-là, dans lequel on peut voir sur la page de gauche une photo ancienne de couleur sépia. Elle illustre un navire sur lequel des ouvriers chargent des billes de bois équarries. À droite, on voit le pont de Québec en construction qui se prolonge à l’extérieur du livre, à la saison hivernale, créant ainsi un effet de transparence et de continuité. Sur le bas de cette même page de droite, on peut voir le premier concept, en noir et blanc, du pont de Québec. Sous le grand livre ouvert, un livre à plat fait référence aux barons du bois qu’étaient les
H. Atkinson, J. Breakey, W. Benson et F. Hamilton.
 
Tablette du bas
Dans la continuité du livre ouvert de la deuxième tablette, on découvre des draveurs, avec leurs longues gaffes, déplaçant des billes de bois préalablement taillées par des ouvriers s’affairant sur la grève. On voit aussi un quai, comme on en trouvait au temps des chantiers de construction navale. À la droite de cette tablette, on voit traité en trompe-l’oeil Lauréat Vallière à l’oeuvre, sculptant un livre sur lequel sont inscrites ses années de naissance et de décès : 1888-1973. De plus, on y découvre aussi des personnages inspirés de son oeuvre. M. Vallière porte une chemise avec la griffe BVD, célèbre fabriquant de chemises. Des copeaux de bois jonchent le sol.
 

2. Mur de droite (description du haut vers le bas)

 
Tablette du haut
Trois livres en trompe-l’oeil sont déposés à l’horizontale; ils s’intitulent New Liverpool, le Malakoff, Les moulins du Rigolet, et Le corsaire du Roy, J. Kanon. Une grue s’est posée et fait un clin d’oeil aux armoiries de Saint-Romuald et à la grande variété faunique des rives du fleuve. Un globe terrestre crée le lien avec l’histoire du Québec.
 
Tablette du centre
Une ligne d’horizon laisse voir la rive nord du Saint-Laurent aujourd’hui. À gauche, on aperçoit la maquette du Maréchal de Senneterre, un des trois navires conduits par le capitaine J. Kanon venu à Québec porter des vivres aux habitants assiégés. Ces navires sont coulés par les Anglais en 1759, juste en face de la bibliothèque. Sous cette maquette se trouve un texte en devenir, prémisse à la création littéraire. À la droite de la fenêtre réelle, nous apercevons un livre traitant des activités fluviales d’antan : le transport du bois sur les goélettes, les radeaux de bois, la construction navale, les voiliers de plaisance, le tout dans un traitement de peinture aquarelle. Ce livre ouvert est déposé sur quatre autres livres couchés où nous pouvons notamment lire Le pionnier Eustache Lambert, Goglu, et L’imposant curé Sax.
 
Tablette du bas
On voit des filets de pêche à l’anguille qui fut d’abord pratiquée par les Amérindiens, occupants des lieux pendant 9 000 ans. Dans le grand livre ouvert, on rappelle cette présence par des gravures et des sculptures en trois dimensions. Au premier plan, en trompe-l’oeil, une cycliste s’est arrêtée pour une pause-lecture. Elle est assise sur trois livres à plat qui font référence au syndicat industriel et au Maréchal de Senneterre. Tout près, nous pouvons lire sur un parchemin la généalogie des localités de l’arrondissement des Chutes-de-la-Chaudière-Est.

Photos

Coordonnées

Fresque de la bibliothèque Lauréat-Vallière

2161, chemin du Fleuve
Lévis

Voir sur Google Map

À voir également