Parcs

Parc des Moulins

CCNQ, Jean-Philippe Servant

 

 

L'histoire du parc des Moulins


Une longue histoire de moulins

Entre le milieu du XVIIIe siècle et le début du XXe, le site a accueilli au moins sept moulins mus par la force de l'eau. Le dernier moulin en activité sur le site fut celui de Joseph Douville qui produisait du tabac à chiquer et à priser. Un incendie le détruisit en 1921.

La construction des moulins s'amorce sous le Régime français, alors qu'un moulin à scie y a été construit par les jésuites, propriétaires du lieu. Plusieurs autres suivront du XVIIIe au XXe siècle : des moulins à scie, bien sûr, mais aussi à farine, à carder, à tabac, à semelles de bottes et à allumettes.

Pourquoi des industries à cet endroit plutôt qu'ailleurs? C'est qu'avant l'invention de la machine à vapeur et l'arrivée de l'électricité, les cours d'eau constituaient la source d'énergie la plus efficace et la plus accessible.

Des vestiges archéologiques importants de cette présence industrielle sont toujours visibles dans la partie sud du parc et feront ultérieurement l'objet d'un programme intégré d'interprétation.