En coulisse

Suivez le guide! Découvrez la capitale nationale avec Isabelle Dionne

Service des communications

23 mars 2017

À la Commission de la capitale nationale du Québec, ce sont plus de 80 personnes de différents milieux qui collaborent afin de faire rayonner la capitale. De ce nombre, une dizaine sont des guides-animateurs, des passionnés d’histoire qui transmettent chaque jour leurs connaissances au grand public.

Par sa mission, la Commission propose le programme Découvrir la capitale nationale qui s’adresse aux groupes du primaire et du secondaire, ainsi qu’aux étudiants de niveaux collégial et universitaire. Avis aux enseignants! On y retrouve des circuits pédestres animés à caractère historique, culturel ou scientifique sur la colline Parlementaire et ses environs. Bientôt, nos groupes fouleront même la promenade Samuel-De Champlain! Partons visiter l’une de nos ambassadrices sur le terrain.

Allons à la rencontre d’Isabelle Dionne, guide-animatrice et superviseure des guides à la Commission, qui vous fera découvrir Québec par son métier et ses lieux coups de cœur!

1. Bonjour Isabelle, parlez-nous un peu de vous

Oui, bien sûr. Je suis géographe et technicienne en tourisme. Je fais de l’animation depuis 26 ans. D’ailleurs, j’ai eu la chance de travailler, entre autres, tant dans des camps de vacances que dans le milieu de l’enseignement de la natation. Je travaille maintenant en tant que guide à la Commission, plus précisément à l’Observatoire de la Capitale et pour le programme Découvrir la capitale nationale. Enfin, depuis 2008, je supervise également une équipe de 14 personnes dont plusieurs guides.

visite guidee quebec observatoire de la capitale

2. Qu’est-ce que le programme Découvrir la capitale nationale?

Le programme Découvrir la capitale nationale existe depuis 1995 et a pour objectif de faire connaître la capitale à travers ses 13 circuits pédestres aux thèmes variés : histoire militaire, colline Parlementaire et d’autres plus généraux. Les circuits s’adaptent également aux clientèles et l’un d’entre eux s’adresse aux adultes en francisation qui veulent découvrir leur capitale d’accueil. Chaque année, c’est environ 10 000 personnes qui participent à notre programme.

Dès septembre prochain, le programme sera complètement revampé. Ce dernier sera décliné en quatre nouveaux thèmes : Québec, capitale de la Nouvelle-France; Québec, capitale sous le drapeau britannique; Québec, capitale nationale et finalement Québec, côté fleuve.

3. Et le métier de guide-animateur, ça ressemble à quoi?

La tâche première d’un guide-animateur est d’animer et de rendre vivants les circuits offerts à la clientèle. En ce qui concerne la Commission, le rôle des guides est de faire connaître Québec en tant que capitale, de faire découvrir son histoire, son rôle et son évolution.

visiter quebec programme educatif decouvrir la capitale nationale

Les guides sont les ambassadeurs de la Commission. En effet, lorsque cette dernière embellit Québec en s’occupant de certains parcs ou en érigeant des monuments commémoratifs, les visiteurs ont rarement la possibilité d’entrer en contact avec les maîtres d’œuvre ou de poser leurs questions. Alors que lorsqu’ils participent à un circuit, l’expérience humaine fait toute la différence, puisque les guides ont une fine connaissance des points d’intérêt de la capitale et ont l’habitude de répondre aux questions des visiteurs.

4. Quels sont les défis auxquels vous faites face dans votre quotidien?

Mon grand défi au quotidien : coordonner tout le monde et tous les éléments qui entourent un circuit; notamment les réservations, les disponibilités des guides et les besoins de la Commission. Je dois également m’assurer que le service à la clientèle soit impeccable et que tout le monde arrive à l’heure.

5. Quelles sont les compétences et qualités nécessaires pour être un guide?

Je dirais qu’il y a quatre critères importants :

  • être un bon communicateur, car c’est important de savoir faire vivre les histoires que l’on raconte;
  • être débrouillard et faire preuve de souplesse, parce que même si on essaie de prévoir l’imprévisible, il y a toujours un petit quelque chose auquel on n’avait pas pensé ou sur lequel on n’a pas de contrôle;
  • être sociable et aimer être en contact avec des gens;
  • être disponible et ouvert, pour l’animation des activités et avec les gens à qui on fait découvrir les circuits.  

guide quebec decouvrir la capitale nationale

6. Qui sont les guides à la Commission?

Nous avons des guides de tous les âges et de tous les milieux. Il y a, entre autres, des militaires à la retraite, d’anciens fonctionnaires, des gens issus du secteur de l’enseignement, du milieu touristique et de l’animation, etc. Notre plus jeune guide est dans la vingtaine et le plus âgé, dans la soixantaine. Pour certains, c’est un métier à temps plein ou une deuxième carrière. Mais pour tous, c’est une passion qu’ils ont eu envie de développer.

7. Comme chef d’équipe, vous devez sûrement avoir quelques anecdotes à raconter?

Oui. Je me rappelle un guide qui a dû faire face à un groupe d’enfants plutôt dissipés lors d’un circuit. Leur enseignant avait dû se sentir mal à l’aise, car quelques semaines plus tard, nous avons reçu une très grosse enveloppe dans laquelle se trouvait une vingtaine de lettres d’excuses adressées au guide. Cette attention a vraiment touché notre équipe.

Je me rappelle aussi une guide qui, lors d’une visite d’un groupe de francisation, avait reçu une demande en mariage. Imaginez! Même si la guide a décliné l’offre, gageons que ce visiteur a vraiment apprécié son circuit!

8. Que représente le programme Découvrir la capitale nationale pour vous?

C’est d’abord un travail, mais un travail que je fais avec beaucoup de plaisir. J’aime partager l’histoire de notre capitale avec les gens et voir l’émerveillement dans les yeux des enfants.

9. Pour terminer, selon vous, quels sont les lieux incontournables à visiter lorsque l’on vient à Québec?

Sans aucun doute, l’Observatoire de la Capitale! C’est sûrement mon côté géographe qui ressort, mais pour moi c’est comme une carte géographique vivante que l’on a devant nous. C’est l’un des édifices les plus hauts de Québec, la vue est splendide, en plus, le paysage change chaque saison. On peut voir à quoi ressemble Québec et ses alentours, tout en découvrant son histoire, en évolution. C’est définitivement là qu’il faut aller, qu’on soit en début ou en fin de voyage.

Vue de l'Observatoire de la Capitale

Il y a aussi la promenade Samuel-De Champlain, pour sa proximité avec l’eau, et le parc du Bois-de-Coulonge pour le calme et la beauté du lieu qui me donnent l’impression d’être en vacances.

Vous avez aimé notre entrevue avec Isabelle Dionne, guide-animatrice et superviseure? Partagez-la sur les réseaux sociaux et dites-nous vous aussi quel est votre lieu coup de cœur de la Commission!

Crédits photo : CCNQ, Lysanne Marois-Ouellet; CCNQ, Laframboise Design, et Sim Charles.

Partagez: